Partenaires

Sorbonne Paris IV CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Présentation > Bref historique

Bref historique

Le bâtiment du 9, rue Michelet était le domicile d’Ernest Denis, professeur à la Sorbonne, slaviste, mais aussi l’un des artisans de la recomposition politique de l’Europe centrale et méridionale après 1918. Grand sympathisant des Slaves, il fut l’un des principaux avocats des causes tchécoslovaque et yougoslave. Ces pays ont pris forme sur la carte de l’Europe, entre autres grâce à lui.
À la mort de Denis, la République tchécoslovaque a acheté l’immeuble du 9 rue Michelet et l’a donné à l’Université de Paris, pour y installer un Institut dédié aux études slaves. Les autres pays slaves ont chacun à leur tour noué des liens avec l’Institut et y ont laissé leur marque, en particulier par le biais des échanges de publications et par le séjour d’étudiants et de professeurs à Paris. À partir de 1976, l’association Institut d’études slaves (reconnue d’utilité publique dès 1920), a été appuyée par une unité de recherche du CNRS spécialisée sur l’aire slave. Depuis 1997, elle a pris la forme d’une Unité mixte de service (UMS 623, CNRS – Université Paris-Sorbonne).

Missions du Centre d’études slaves.

  • Information. Diffusion de l’information au sein de la communauté scientifique et, notamment, publication trois fois par an de la Lettre du Centre d’études slaves, newsletter (2 000 ex. papier et version électronique en ligne) recensant les principaux séminaires et colloques du champ, présentant les enseignements, les nouvelles parutions, les soutenances de thèses, les sites internet etc.

  • Documentation. Gestion d’un fonds patrimonial de 190 000 volumes dans toutes les langues slaves (et langues occidentales). Plusieurs milliers sont uniques en Europe : livres et archives de l’émigration russe à Paris, publications tchéco-slovaques, yougoslaves et polonaises de l’entre-deux guerres.
  • Publication. Édition d’ouvrages, pour la plupart multilingues, à raison d’une douzaine par an. La politique éditoriale du Centre, définie par un comité d’expertise, privilégie
    • a) les monographies de recherche en linguistique, histoire, littérature, sciences sociales dans l’aire culturelle slave,
    • b) les actes de colloques internationaux portant sur les mêmes domaines,
    • c) les grammaires, lexiques, manuels d’apprentissage des langues slaves ainsi que les bibliographies spécialisées. Le Centre publie aussi la Revue des études slaves (créée en 1921, 4 livraisons annuelles, alternant numéros thématiques et athématiques), périodique bénéficiant de la reconnaissance scientifique du CNRS (2008), classé parmi les revues scientifiques de rang international, entre autres par l’enquête du CNRS sur les revues scientifiques (2004).
  • Accueil de séminaires et conférences. Le Centre accueille la plupart des séminaires de recherche en études slaves de l’université Paris-Sorbonne et ceux de plusieurs autres établissements scientifiques. Il organise, en partenariat avec d’autres institutions, des conférences et des rencontres.