Partenaires

Sorbonne Paris IV CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Histoire
des études slaves
> Les slavistes – Notices nécrologiques publiés dans la Revue des études slaves et autres revues > Jean BREUILLARD (1945-2011)

Jean BREUILLARD (1945-2011)

L’Institut d’études slaves et le Centre d’études d’études slaves ont l’immense douleur de vous faire part du décès du professeur Jean Breuillard, survenu le 6 décembre, dans sa soixante-sixième année. Jean Breuillard a lutté avec courage et dignité contre la terrible maladie qui l’avait frappé au début du mois de juillet. C’est à ce courage que l’Institut d’études slaves rend hommage, courage qui était l’un des traits de caractère de Jean Breuillard, et sa longue et brillante carrière universitaire en a été, pour ses collègues et ses amis, l’illustration parfaite, à tous les instants, à travers le dévouement et l’abnégation qui étaient les siens et qu’il avait manifestés entre autres au sein de l’UFR d’études slaves de l’université Paris-Sorbonne, dont il avait assuré la direction. Attaché à l’Institut d’études slaves, dont il était vice-président, Jean Breuillard avait mis ses forces au service de la Revue des études slaves, qu’il dirigeait depuis plusieurs années et que ses articles et ses comptes rendus ont régulièrement enrichie.

Ce courage se doublait d’une générosité sans limites. Nombreux sont les slavistes français et étrangers à avoir bénéficié de son écoute attentive, bienveillante, de sa sollicitude, de ses conseils, de son aide intellectuelle et matérielle, qu’il prodiguait sans compter, comme il partageait sans compter son immense savoir.

Enfin, c’est à la profonde humanité de Jean Breuillard, homme de cœur, homme d’honneur, que nous rendons également hommage. La communauté des slavistes a irrémédiablement perdu un grand savant, un grand érudit, mais aussi un ami véritable qui avait su donner au mot « fidélité » son sens le plus profond.

L’Institut d’études slaves et le Centre d’études d’études slaves adressent à sa famille leurs condoléances les plus émues.