Partenaires

Sorbonne Paris IV CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Recherche > Ressources en ligne > Archives sonores – Mémoires européennes du Goulag

Archives sonores – Mémoires européennes du Goulag

Le CNRS et RFI s’associent pour créer les premières archives sonores de l’Europe du Goulag. Un projet ambitieux mené par douze chercheurs européens (français, italien, allemand, roumain, hongrois, lituanien, polonais, russe) dans treize pays (Allemagne, Estonie, France, Hongrie, Italie, Kazakhstan, Lettonie, Lituanie, Pologne, Roumanie, Russie, République tchèque et Ukraine).

Le musée virtuel « Archives sonores – Mémoires européennes du Goulag »
- http://museum.gulagmemories.eu/ propose de mettre à la disposition des internautes des extraits de témoignages et des documents personnels de rescapés.


Les camps de travail et les colonies spéciales du goulag soviétique constituent une expérience européenne et pas seulement russe. Il existe dans les pays qui ont récemment rejoint l’Union européenne, une mémoire et un héritage ignorés ailleurs en Europe. Cette expérience devrait désormais faire partie de la mémoire en construction de l’Europe toute entière.

Coordonnée par le Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen, une équipe européenne de chercheurs, anthropologues, géographes, historiens et sociologues, est partie à la recherche de documents d’archives, de témoignages de survivants, d’objets et de documents personnels liés à la déportation en Union soviétique de citoyens appartenant aux pays de l’Europe centrale et orientale annexés, occupés ou « libérés » par les Soviétiques avant et après la Seconde Guerre mondiale.

Plus de 150 témoignages ont été enregistrés dans leur pays d’origine, en Allemagne, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Roumanie, République tchèque et Ukraine, ou dans les pays où les rescapés sont allés après leur libération, comme l’Italie, la France et le Royaume-Uni. Les chercheurs sont également allés en Sibérie et au Kazakhstan retrouver ceux qui sont restés là où ils avaient été déportés.

L’objectif de ce musée virtuel est de préserver les histoires de vie de ces témoins tout en reprenant les moments forts et communs à nombre d’entre eux autour d’un ensemble de thèmes qui sont autant de salles à visiter : le travail en déportation, les lieux de la déportation, la faim, la forêt, la mort de Staline, le voyage, vivre après le goulag, devenir soviétique, l’enfance au Goulag…

En combinant des salles thématiques et biographiques, des approches cartographiques et chronologiques, il met en valeur auprès des visiteurs les parcours des témoins et souligne la relation entre histoire de vie et événements historiques. Le musée peut être visité en anglais, français, polonais et russe.

- Contact : Alain Blum

Ce projet a reçu le soutien de l’Agence nationale de la recherche. Il est mené par le Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (EHESS/CNRS) en collaboration avec Radio France Internationale - RFI, le Centre Marc-Bloch (Berlin), le Cefres (Prague), le Centre franco-russe de recherches en sciences sociales et humaines (Moscou).


Voir en ligne : Archives sonores – Mémoires européennes du Goulag

Dans la même rubrique :